APERÇU : Guide des formulaires, à quoi faire attention et où regarder les manches 2 et 3 de l'E-Prix CORE Diriyah

Le Championnat du monde de Formule E ABB FIA se rendra à Diriyah pour les manches 2 et 3 de la saison 9 et deux courses nocturnes sous les projecteurs en Arabie Saoudite, les 27 et 28 janvier.

Diriyah start

Après un début de saison mémorable à Mexico, la Formule E et l'ère GEN3 s'apprêtent à connaître leur prochain épisode : les manches 2 et 3 du CORE Diriyah E-Prix 2023.

Le circuit urbain de Diriyah, juste à l'extérieur de la capitale saoudienne, Riyad, abandonne le tracé permanent de l'Autodromo Hermanos Rodriguez de Mexico pour un circuit urbain complet qui serpente les remparts de la ville historique, site classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'agit d'un deuxième nouveau défi en autant de semaines, la piste de bobsleigh sinueuse et cahoteuse de Driiyah étant l'une des plus exigeantes du calendrier en termes d'équilibre entre la gestion de l'énergie et le rythme, même si les pilotes n'ont jamais eu de problème à dépasser.

La deuxième manche de l'E-Prix CORE Diriyah 2023 débutera à 18h00, heure locale, le vendredi 27 janvier. Découvrez où regarder et synchroniser votre calendrier pour connaître les dernières mises à jour et les horaires des sessions.

Dans l'état actuel des choses...

Jake Dennis d'Avalanche Andretti est en tête du Championnat du monde des pilotes après avoir remporté la première victoire de cette nouvelle génération en Formule E grâce à une course dominante vers la plus haute marche lors de la première manche, après s'être hissé en première ligne lors des qualifications. La puissance de Porsche s'est révélée une force au Mexique, la 99X Electric Gen3 d'usine de Pascal Wehrlein ayant terminé deuxième, le duo ayant 11 secondes d'avance sur Lucas di Grassi, troisième, au volant du Mahindra, lors de débuts acharnés pour l'équipe anglo-indienne.

En fait, quatre des sept meilleures voitures de la ligne d'arrivée sont issues de l'écurie du constructeur de Stuttgart. C'était un moment de fierté, Andretti étant actuellement en tête de l'équipe d'usine au classement des équipes, mais l'équipe allemande tient à redoubler d'efforts pour tenir cette promesse initiale, avec pour objectif de remporter encore plus d'argenterie et, à terme, un premier titre de Formule E pour sa quatrième saison dans le sport automobile électrique de haut niveau. Compte tenu du rythme de développement observé entre les essais de Valence et Mexico, rien n'est acquis alors que les équipes commencent à découvrir les secrets de leurs toutes nouvelles machines.

À ce rythme, l'un des favoris du début de saison de DS PENSKE a eu du mal à se retrouver au milieu du peloton, ce que peu de gens auraient pu prévoir puisque Maserati MSG Racing, motorisée par DS, a enregistré le meilleur temps de la semaine et s'est hissé en tête de cinq des sept séances chronométrées à Valence, les pilotes DS PENSKE Stoffel Vandoorne et Jean-Eric Vergne étant également parmi les trois premiers.

VIDÉO : Où regarder chaque minute de la saison 9 où que vous soyez

Il se trouve que le champion en titre et le double champion se sont qualifiés en dehors du top 10 avant la première manche, et Vandoorne n'a récupéré que quatre places pour marquer un point avec la 10e place au drapeau à damier. Vergne a également couru au milieu du peloton, avant de mal évaluer un dépassement et de percuter la Nissan de Sacha Fenestraz.

Maximilian Guenther a été choisi par les Maseratis lors des essais, mais il a eu du mal à se hisser à la 11e place, tandis que son coéquipier Edo Mortara a franchi le mur lors des essais libres avant de se retrouver dans les obstacles de la course. Du travail reste à faire, malgré un rythme de course et une gestion de l'énergie prometteurs. Le Suisse-Franco-Italien s'est déjà imposé ici, lors de la deuxième manche de la saison 8, et est monté sur le podium l'année précédente. Sur le papier, il est une bonne occasion de corriger les choses.

Jake Hughes de NEOM McLaren est peut-être un débutant, mais ses performances remarquables lors des essais ont été soutenues par une solide première course à Mexico. Il a terminé cinquième mais avait toujours lutté pour le podium. Son équipe, sous le couvert de l'ancienne Mercedes-EQ, peut compter le plus grand nombre de victoires à Diriyah grâce au champion de la saison 7 Nyck de Vries. Brit Hughes dispose des outils nécessaires pour repartir du bon pied lors du deuxième week-end de Formule E.

Plus d'informations à venir pour Bird, spécialiste de Diriyah

Jaguar TCS Racing occupe la sixième place du classement des équipes alors que des problèmes techniques ont poussé Sam Bird à abandonner la première manche en raison d'un arbre de transmission cassé après s'être arrêté en piste lors des essais libres en raison d'un MGU défectueux.

« C'était vraiment nul », a déclaré Bird après Mexico à Autosport. »Tout ce qui pouvait mal tourner a mal tourné et a continué de mal tourner. « Je ne pense pas avoir fait plus de quatre ou cinq tours de poussée pendant tout le week-end. Je ne pense pas que la voiture soit trop mauvaise, elle est clairement un peu rapide, mais je n'ai rien pu montrer.

« Nous avons eu des problèmes avec le logiciel, avec des problèmes assez importants au sein de notre propre logiciel lors de la première séance d'essais libres. Nous avions corrigé cela pour la deuxième séance d'essais libres, mais nous n'avons évidemment pas pu le montrer [après une panne du MGU qui a mis fin prématurément à sa session]. Nous avons dû changer de train arrière pour les qualifications après n'avoir fait aucun tour, mais l'arrière que nous avons enfilé n'était pas correctement réglé, nous n'avions pas le temps. »

Diriyah's most memorable moments

L'avantage, c'est que la I-TYPE 6 se classe parmi les 10 meilleures, comme l'a montré son coéquipier Mitch Evans avec une huitième place au Mexique. De plus, personne n'a remporté plus de courses en Arabie Saoudite que Bird, ses deux victoires étant à égalité avec De Vries, et personne n'a fait plus vite sur le circuit urbain de Diriyah.

« J'ai de bons souvenirs de ma participation à l'E-Prix de Diriyah, car j'ai déjà remporté la course à deux reprises et je détiens actuellement le record du meilleur tour que j'ai réalisé l'année dernière. Bien que le résultat à Mexico ait été décevant, nous avons tiré les leçons des données et je suis optimiste quant aux deux prochaines manches. C'est ma 100e course en Formule E, je n'arrive pas à y croire et je veux la marquer par un bon résultat. »

Centurions

À ce jour, un seul pilote a atteint le cap des 100 courses en Formule E, Lucas di Grassi ayant réalisé cet exploit à Séoul alors que nous avons clôturé l'ère GEN2 la saison dernière.

À Mexico, trois pilotes de Bird, Sébastien Buemi (Envision Racing) et Jean-Eric Vergne (DS PENSKE) le rejoindront. Chacun d'entre eux nous accompagne depuis trois générations, comme le Brésilien.

Découper en dés dans le noir

Le stade d'ouverture de la saison en Arabie Saoudite accueille les courses nocturnes de Formule E depuis leur première apparition au Diriyah E-Prix de la saison 7. Au cours de la saison 9, le circuit sera à nouveau éclairé par 22 voitures de Formule E et leurs Halos, ainsi que par la toute dernière technologie LED basse consommation qui entoure le circuit.

Ils réduiront la consommation d'énergie jusqu'à 50 % par rapport aux unités sans LED, et ils seront alimentés par des générateurs de biocarburants issus de sources durables.

Comment les pilotes perçoivent-ils les courses de nuit ?

« J'adore courir en Arabie Saoudite, la piste est incroyable », a déclaré Antonio Felix da Costa, champion de la saison 6, de TAG Heuer Porsche. « J'y ai été le premier gagnant de la saison 5 et j'en garde de très bons souvenirs. Nous y allons bien à chaque fois que nous y allons.

« Comme il s'agit d'une course nocturne, vos entraînements et vos qualifications se déroulent le jour, puis vous courez de nuit. Les températures changent, de même que la surface de la piste et le sable qui s'en trouve effacé.

« Vos perceptions changent également au fur et à mesure que les ombres changent. Cela demande un peu d'adaptation et d'entraînement visuel, mais j'adore les différentes variables et cela permet certainement de créer un meilleur spectacle pour les fans. C'est très cool de courir là-bas et agréable à regarder, surtout la nuit. »

Regardez

Les essais libres 1 de l'E-Prix CORE Diriyahy 2023 débuteront à 18 h, heure locale, 15 h UTC, le jeudi 26 janvier.

Les essais libres 2 auront lieu vendredi à 13h30, heure locale, et les qualifications à partir de 15h40. L'E-Prix CORE Diriyah City 2023, deuxième manche de la saison 9, débutera à 20h00, heure locale.

Les essais libres 3 se dérouleront samedi à 13h30, heure locale. Les qualifications pour la troisième manche auront lieu à 15h40 et la course à 20h00.

Découvrez toutes les manières de regarder où vous vous trouvez.

Suivez en direct !

Suivez l'action sur la piste et la première sortie compétitive de Gen3 dans le tout nouveau Race Center. Suivez le chronométrage en direct, qui inclut une carte interactive en temps réel et la possibilité de suivre votre pilote préféré à chaque séance de chaque E-Prix, ainsi que les temps forts, les comptes rendus de session détaillés, des interviews exclusives, tous les classements et résultats, ainsi que des données, des informations et des réactions en direct sur la piste.