JACK NICHOLLS : Questions et réponses après le match d'ouverture de Mexico

Je pense que nous avons quitté Mexico avec plus de questions que de réponses, après une première manche divertissante de la saison. Voici deux questions auxquelles nous n'avons pas obtenu de réponse et deux auxquelles nous avons absolument répondu.

Mexico City start

Question : Le rythme de DS ?

DS PENSKE avait créé une super équipe avant cette saison. Leur équipe de pilotes Stoffel Vandoorne/Jean-Eric Vergne est impressionnante : le champion en titre et le seul double champion de Formule E réunis sous un même toit. Tous les signes des essais d'avant-saison laissaient présager que le groupe motopropulseur de la DS était puissant, les machines DS et Maserati MSG Racing se classant en tête du classement général.

LIRE LA SUITE : Huit choses que nous avons apprises à Mexico

Nous arrivons ensuite à Mexico et Vergne domine confortablement les essais libres 1 et se classe deuxième lors des essais libres 2, Vandoorne cinquième dans les deux cas. Des personnes comme moi qui sont censées savoir ce qui se passe semblent vraiment être les favorites. Puis les qualifications ont eu lieu. Ils se sont classés 11e et 14e, et Vandoorne n'a pu que se frayer un chemin pour récolter un seul point en dixième position à la fin de l'E-Prix.

Alors, quel était leur rythme ultime ? De nombreuses raisons ont été avancées, mais le fait sous-jacent est qu'ils n'ont pas tout rassemblé quand c'était important, ce qui a été une vraie surprise. Diriyah va être un week-end énorme.

Réponse : Hughes est bon

J'ai couvert les voitures de course de la première saison de Jake Hughes, lorsqu'il a remporté le championnat de Formule 4 BRDC 2013 au Royaume-Uni. Il est un grand fan d'Aston Villa, une équipe de football de Premier League, et nous l'avons emmené dans leur stade Villa Park pour l'interviewer pour la couverture télévisée.

Il avait 19 ans, j'en avais 23, et même à cette époque, c'était un jeune homme confiant et affable. Plus que je ne l'étais ! Le fait est que, bien que je le connaisse depuis dix ans et que j'aie été témoin de ses excellentes performances dans les catégories juniors, j'étais toujours sceptique quant à sa capacité à participer à un championnat de cette qualité.

RÉSUMÉ : Tous les moments clés de l'E-Prix de Mexico

Au cours de sa carrière junior, il n'a jamais eu le soutien financier nécessaire pour devenir un véritable leader une fois entré en Formule 3 de la FIA. Il n'a donc jamais vraiment pu prouver ce qu'il pouvait apporter au monde entier. Mais il a certainement fait ses preuves à Mexico.

Le pilote NEOM McLaren s'est classé troisième à ses débuts, affrontant Lucas di Grassi de Mahindra Racing pour la deuxième place pendant la majeure partie de la course, puis terminer cinquième a été une performance incroyablement solide, qui a permis de lever toutes les questions quant à ses capacités.

Jake Hughes McLaren

Question : Evans et Mortara sont-ils en lice pour le titre ?

Mitch Evans a terminé deuxième et quatrième lors des deux dernières saisons de Formule E, Edo Mortara a terminé troisième et deuxième, mais les joueurs presque masculins de la série se sont distingués par leur absence en tête à Mexico, alors qu'ils cherchent enfin à remporter le titre.

J'ai déjà abordé les problèmes liés à la DS PENSKE, mais c'était la même histoire chez Maserati MSG Racing. Leur groupe motopropulseur est le même que celui de DS et ils se sont montrés rapides lors des essais de pré-saison, notamment avec Maximilian Guenther au volant, mais ils n'ont pas trouvé de rythme au Mexique.

Mortara a terminé sixième lors des essais libres 1, mais c'est la seule fois où une Maserati s'est classée parmi les dix premiers du week-end. L'équipe MSG Racing qui pilote les Maserati est l'équipe Venturi de l'année dernière avec un nouveau nom, et son équipe d'ingénieurs est l'une des meilleures sur la grille. Je ne m'attends donc pas à ce qu'ils aient du mal trop longtemps s'ils parviennent à maintenir le rythme incontestable de la voiture.

Evans et Jaguar TCS Racing ont également connu un week-end misérable. Evans a eu un problème de fiabilité vendredi et Sam Bird n'a presque pas fait de tours et est tombé en panne en début de course, mais Evans avait des signes prometteurs. Il a terminé quatrième plus rapide lors des essais libres 2, et Sébastien Buemi, au volant de l'Envision motorisée par Jaguar, s'est taillé une place dans les Duels.

Il y a donc du rythme dans l'ensemble, il s'agit simplement de savoir si Jaguar peut atteindre le sommet de la fiabilité, puis débloquer la vitesse. Pour Evans et Mortara, Diriyah sera un week-end important pour leurs espoirs de championnat.

Réponse : Les voitures Gen3 peuvent courir

Il ne faisait aucun doute que les voitures Gen3 allaient paraître rapides en piste. Des pneus plus légers, beaucoup plus puissants et plus durs permettaient aux conducteurs de se battre davantage contre les voitures, et c'était très amusant à regarder.

Mais avec le freinage plus efficace de cette voiture, certains craignaient qu'il ne soit plus difficile de dépasser avec des zones de freinage plus courtes. Bien qu'il semble un peu plus difficile de se déplacer, cela reste tout de même plus que faisable, comme nous l'avons vu sur le terrain.

Pascal Wehrlein de Porsche est passé de la sixième à la deuxième place, et la dispute entre Di Grassi, Hughes, Andre Lotterer, Sébastien Buemi et Antonio Felix da Costa dans les dernières étapes pour la dernière place sur le podium a été très amusante. J'ai hâte de voir encore plus d'action de ce type pour le reste de la saison.