Formule E et UNICEF : placer les enfants au premier plan de l'action climatique

UNICEF

La Formule E se rendra à la COP27 en novembre. Aux côtés de notre partenaire caritatif UNICEF, nous avons souligné l'importance croissante du Fonds pour un environnement sûr et sain, qui contribue à protéger et à autonomiser les enfants et les jeunes (OU les générations futures) contre les dangers du changement climatique.

S'exprimant lors de la COP27, Gautam Narasimhan, responsable mondial du climat, de l'énergie et de l'environnement à l'UNICEF, a déclaré : « Un milliard d'enfants sont déjà exposés à un risque élevé en raison du changement climatique. Une génération grandira dans un monde rendu bien plus dangereux et incertain en raison du changement climatique et de la dégradation de l'environnement.

« En tant que première organisation sportive mondiale à soutenir les programmes climatiques de l'UNICEF, la Formule E continue de nous aider à sensibiliser le public et à recueillir des fonds essentiels pour les enfants du monde entier. Ensemble, nous créons un avenir meilleur pour chaque enfant et nous sommes sur la bonne voie pour aider trois millions d'enfants du monde entier à vivre dans un environnement plus sûr et plus propre d'ici la fin de 2023. »

LIRE LA SUITE : La Formule E et l'UNICEF

Julia Palle, directrice du développement durable de la Formule E, était présente lors de la COP27 alors que le championnat était la seule représentante du monde du sport à participer à la conversation lors du plus grand rassemblement politique au monde visant clairement à lutter contre la crise climatique.

« Cela fait un peu plus d'un an que la Formule E et l'UNICEF ont commencé à travailler ensemble autour du Fonds pour un environnement sûr et sain, qui regroupe toutes les activités de l'UNICEF liées au climat regroupées au sein d'un seul fonds aux niveaux mondial et international », a déclaré Palle.

« Bien entendu, la Formule E ayant été fondée en tant que sport dans le but de promouvoir l'électrification de nos rues, nous avons décidé de nous associer à l'UNICEF pour cette raison. Les enfants sont les moins responsables du changement climatique, mais ils seront les plus touchés par celui-ci. Le partenariat vise donc réellement à autonomiser les enfants, à les éduquer, à s'assurer qu'ils comprennent comment ils peuvent faire pression et devenir de véritables agents de changement au sein de leurs communautés locales.

LIRE LA SUITE : La Formule E domine le sport à la COP27

« Je reviens tout juste d'une visite de programme au Mexique où j'ai vu des enfants issus de communautés vulnérables et j'ai eu la chance de les rencontrer et de constater les avantages qu'ils vont tirer d'un système qui leur fournira de l'eau potable, propre et salubre.

« Les enfants doivent être au cœur de toutes les politiques climatiques et, lors de la COP27, il était très important pour moi de faire avancer les choses et de m'assurer que c'est ce que nous faisons pour les décideurs et également pour nos principaux acteurs sur le terrain et dans l'industrie. »